Qui est l’ONG à l’origine du scandale Volkswagen?

AtlasRECRUTE | 22/9/2015|


810155-un-ouvrier-de-volkswagen-dans-l-usine-de-wolfsburg-en-allemagne-en-septembre-2005Le constructeur d’automobile allemand Volkswagen (VW) fait face à de sérieuses et graves  accusations de tricherie aux Etats-Unis pour avoir doté certaines de ses voitures d’un système permettant de dissimuler le niveau réel des émissions de gaz polluants.

Tout débute en 2013, quand l’International Council for Clean Transportation (ICCT), une ONG spécialisée dans les transports propres, décide de tester les émissions de certaines voitures diesel. Elle s’attend alors à conclure que les véhicules vendus aux Etats-Unis sont moins polluants que les autres. Il s’agissait de prouver les bienfaits des normes américaines, nettement plus dures qu’ailleurs. « Notre hypothèse était que toutes ces voitures sortiraient propres », a déclaré à Reuters Drew Kodjak, le directeur exécutif de l’ICCT.

Emissions 15 à 35 fois supérieures aux normes!

Dans les tests, effectués sur cinq itinéraires prédéfinis classés en fonction de leurs conditions de conduite prédominants (routiers, urbaine / suburbaine et rural…), l’oxyde d’azote dans le monde réel (NOx) de la Jetta dépassé la norme de 15 à 35 fois. Pour la Passat, les émissions de NOx dans le monde réel sont 5 à 20 fois la norme.

Le véhicule BMW était généralement égal ou inférieur à la norme, et seulement dépassé pendant des conditions de fonctionnement montée rurales.

L’ONG, dont les bureaux sont basés à Washington, San Francisco et Berlin, s’est donnée pour mission de fournir des études aux régulateurs environnementaux afin « d’améliorer la performance et l’efficacité énergétique des transports routier, maritime et aérien, au bénéfice de la santé publique et de la lutte contre le changement climatique », indique leur site. Parmi ses programmes de recherche : la qualité de l’air, les carburants, les voitures électriques ou l’impact environnemental de l’industrie aérienne.

Volkswagen-Crossblue-Coupe-Concept

Les autorités Américaines mises au courant

Preuve à l’appui, l’ONG demande aux autorités américaines des explications. En mai 2014, l’EPA (Agence américaine de protection de l’environnement, ndlr) et le CARB (son homologue californienne, ndlr) ouvrent leur propre enquête et découvrent sur plusieurs modèles Volkswagen et Audi un petit logiciel capable de limiter les émissions de gaz polluants le temps des contrôles. L’EPA envoie alors une lettre de grief aux dirigeants de la marque allemande, ce qui pourrait se traduire par de très lourdes pénalités financières, pouvant théoriquement atteindre environ 18 milliards de dollars (16 milliards d’euros). Aujourd’hui, les autorités américaines ont également ouvert une enquête pénale contre le constructeur automobile.

11 Millions de voitures concernées….!

Les autorités américaines ont révélé vendredi que Volkswagen aurait doté quelque 482.000 véhicules du logiciel de trucage. Ce mardi 22 septembre, on apprend que le problème est bien plus grave. Le constructeur allemand a indiqué ce mardi que 11 millions de ses voitures dans le monde étaient équipées du logiciel découvert aux Etats-Unis, et ce concernant plusieurs marques du groupe.


Si vous avez des commentaires, RÉAGISSEZ en bas de l’article.

 

Qui est l’ONG à l’origine du scandale Volkswagen? was last modified: September 22nd, 2015 by AtlasRECRUTE
blog comments powered by Disqus